#1 - Linux tips - Les alias

Les alias ou comment créer son propre jargon avec le terminal.

Posté le Aug. 20, 2020

Intro

L'usage du terminal est très efficace mais parfois certaines commandes récurrentes peuvent s'avérer fastidieuses à répéter. Les alias sont une solution rapide pour personnaliser ses propres commandes en fonction de ses habitudes.

Étape 1 - ouvrir le fichier .bashrc

Le fichier .bashrc recueille des informations de configurations pour chaque utilisateur. Pour le trouver et l'ouvrir, il faut se rendre dans le répertoire maison (home directory) de l'utilisateur auquel nous souhaitons implémenter des alias. Dans l'interface classique, bien penser à afficher les fichiers cachés au préalable, ensuite ils s'agit simplement de l'ouvrir à l'aide d'un éditeur de texte.

Pour l'ouvrir dans un terminal à l'aide de vim, il faut taper la commande suivante:

$ vim ~/.bashrc

"~" est un alias qui permet de remplacer le chemin du répertoire maison de l'utilisateur connecté, pour l'afficher, taper la commande echo ~

Étape 2 - créer ses alias

Vous pouvez vous rendre compte qu'il y a peut-être déjà des alias a la ligne # some more ls aliases

Il est possible de les ajouter à cet endroit où à la fin du fichier. Dans tout les cas la sytaxe est la suivante:

alias <alias-choisi>='<commande à replacer>'

Une fois les alias ajoutés, il faut se déconnecter de la session et s'y reconnecter pour que le fichier soit pris en compte. Il est également possible d'utiliser cette commande source ~/.bashrc

Exemples

Il m'arrive souvent de rechercher dans l'historique des commandes à l'aide de history et parfois, pour simplifier la recherche, j'utilise la commande grep sur le flux de sortie de history pour filtrer comme par exemple:

$ history | grep ssh

Pour simplifier cette commande j'ai créé l'alias suivant:

alias histo='history | grep '

Autre exemple, pour lancer le notebook jupyter, la commande est jupyter notebook, pour simplifier:

alias ju='jupyter notebook '